Réflexion

Samsara : le Cycle des Incarnations

Nous sommes tous connectés. Unis.

Aucun n’expérimente plus la réalité de cette unité qu’une personne ayant vécu une expérience de mort imminente ou plutôt de mort temporaire. Car elle vit alors une décorporation : quelque chose quitte son enveloppe charnelle qu’elle acquiert ensuite la capacité d’observer de l’extérieur, ainsi qu’une plus grande conscience de ce qui se passe autour d’elle. Elles peuvent se déplacer par la pensée, sentir les émotions, entendre des pensées d’autrui. Et toutes les personnes ayant vécu ses expériences décrivent une sensation de paix, de lumière, d’amour infini dont le simple souvenir les plonge dans une grande émotion communicative.
Mais si sortir du corps physique est une possibilité, alors que cela signifie-t-il pour la mort ?

Namasté ! Cette semaine nous allons discuter du cycle des naissances, des morts et réincarnations après avoir abordé les preuves de la persistance de l’esprit en dehors du corps.

 

La conscience hors du corps

Personne ne peut expliquer précisément ce qu’est la conscience, même si les dernières études l’associe à la lumière. Les neurones seraient donc de véritables « fibres optiques ». Pour les matérialistes, la conscience n’est que le sous-produit du fonctionnement du cerveau. Pourtant ce que les expériences de mort temporaire nous apprennent, c’est que la conscience peut survivre hors du corps physique. C’est en tout cas les conclusions des études des docteurs Dethiollaz, Charbonnier et Chambon, pour ne citer qu’eux.

Les détracteurs tentent d’expliquer ces phénomènes par des hallucinations dues à l’état d’agonie du cerveau mais ne peuvent expliquer les faits qui sont rapportés par le sujet, intervenus pendant que son cœur avait cessé de battre. En effet, en état de mort clinique, les sujets de leurs études ont pu décrire des événements et des pensées qui se passaient autour d’eux et dans d’autres pièces. Une fois libérés des contraintes physiques, ils seraient passés à un état supérieur de conscience, à des sens plus aiguisés. D’après eux, la vie serait un rêve et l’expérience a été comme un réveil.

Le voyage astral est un autre exemple de décorporation. Les voyageurs peuvent volontairement ou non se trouver hors de leur corps pendant leur sommeil et déplacer un corps subtil pour observer le monde. Ils peuvent rencontrer et converser avec d’autres voyageurs qu’ils ne connaissaient pas antérieurement pour échanger des informations, et ensuite les vérifier lorsqu’ils sont réveillés. Tout le monde serait capable de vivre ces expériences avec un peu de pratique.

Il est donc fortement probable que la conscience puisse survivre au corps physique, et encore une fois les études scientifiques arrivent au même constat que les civilisations anciennes. D’ailleurs en France 1 personne sur 4 aurait eu un contact avec une personne décédée et presque 1 sur 10 aurait vécu une expérience de mort imminente. Ce savoir est déjà présent autour de nous. Il suffit simplement de s’y intéresser.
Mais comme tout est une affaire d’expérience et de croyance, comme nous l’avons souvent dit, il sera impossible de convaincre quelqu’un qui n’est pas prêt à l’entendre. Nous pouvons simplement l’inviter à faire ses propres expériences.

 

 

Le cycle des incarnations

Si la conscience peut survivre au corps, peut-elle le précéder ?
La moitié de la population mondiale croit en la réincarnation et d’autres comme Chico Xavier ont appris à y croire à force d’expériences et de récits rapportés…  Selon eux, une conscience choisit ses futurs parents peu de temps avant la conception d’un enfant. Elle choisit le cadre familial qu’elle n’a pas eu dans ses vies passées, les conditions qu’elle juge nécessaire pour acquérir encore plus d’expérience. Cela veut aussi dire que la plupart du temps, les consciences s’incarnent avec des personnes proches d’elles dans des vies passées mais avec des rôles différents. Ainsi un père peut se réincarner en fils ou en sœur ou même en ami…

Durant l’incarnation, le but est de faire grandir son âme, d’expérimenter des situations qui manqueraient à la conscience pour en comprendre tout le spectre, toutes les subtilités. Nous sommes l’univers qui s’expérimente.
Les enfants, qui ne sont pas encore tout à fait « dans » l’incarnation peuvent se remémorer de leurs vies passées et voir des personnes qui sont défuntes. En grandissant la plupart d’entre nous oublient leurs vies passées, cependant des cas célèbres gardent ses souvenirs comme James Leininger, Jacques Frank ou Trinley Rinpoché.

Au terme de cette vie survient la désincarnation ou la mort. La conscience retrouve alors son état plus élevé et selon la vibration avec laquelle nous nous sommes synchronisés durant notre vie, nous avons accès à différentes dimensions plus ou moins agréables et nous avons différentes tâches à accomplir. Car effectivement, si la conscience ne disparaît pas, nous pouvons nous douter qu’il y a du monde et toute une organisation de l’autre côté ! D’ailleurs nous retrouvons ceux que nous appelons notre famille de lumière, ces consciences avec qui nous avons établi un lien particulier au fil du temps.
Après un temps qui peut varier, notre conscience peut décider de retourner s’incarner pour vivre de nouvelles expériences et apprendre encore plus. Nous perdons alors la majorité de nos souvenirs, suivant si nous sommes de jeunes âmes ou non et nous descendons dans des vibrations proches du monde matériel pour choisir de nouveaux parents…

Ainsi le cycle recommence.
Ce dernier peut tout de même être brisé comme le pensent les hindouistes et les bouddhistes une fois que nous avons atteint un certain niveau de conscience, que nous n’avons plus rien à apprendre dans l’incarnation, mais ceci implique de s’éveiller pendant notre passage terrestre.

Tout ceci n’implique pas que nous ne devons pas être tristes lors du départ d’un être cher. La peine est une émotion naturelle, qui heureusement peut être atténuée par la certitude que la mort n’est pas la fin.

 

J’espère que cet article vous plaira et vous sera utile !
Que pensez-vous de la réincarnation ? Avez-vous vécu des expériences de décorporation ? N’hésitez pas à laisser des commentaires ici ou sur les réseaux sociaux !

Namasté !

Flavien M.

_______________________________________________________________________

PS : pensez à nous soutenir, chaque geste compte !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *