Réflexion

Le Monde Intérieur

Bonjour à tous, dans le précédent article nous avons abordé le monde le plus important à changer, à travailler, j’ai nommé : le Monde Intérieur. Mais qu’est-ce que nous entendons par cette expression de Monde Intérieur ? Et comment travailler sur ce monde ?

 

Nous allons donc découvrir le corps humain, ou plutôt les corps humains, car nous allons aborder les différents corps subtils. En effet, si vous lisez ces lignes vous avez au moins l’intuition que le corps humain est plus que ce que nous avons appris, qu’il possède des capacités extraordinaires que nous sommes libres d’explorer.
Cependant, en observant l’état du Monde Extérieur, cette liberté devient peu à peu un devoir.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, quelques rappels d’éléments dont nous avons déjà discuté dans nos articles précédents :

 

  • Le monde est holographique. Il n’y a pas de séparation entre le « je » et le reste du monde. Nous faisons partie du tout et le tout fait partie de nous.
  • L’Univers entier est composé d’énergie vibrant à différentes fréquences. Il y a les concentrations d’énergie plus denses comme la matière physique, et plus légères comme la lumière.
  • L’énergie suit l’intention. Par notre esprit, par nos demandes, nous pouvons guider l’énergie et s’en servir pour altérer de manière subtile d’autres énergies.
  • La Conscience et l’Univers sont une seule et même chose, comme un yin et yang : L’un et l’autre sont indissociables, interdépendants, complémentaires.

 

Nous allons dans cet article nous concentrer sur le Monde Intérieur donc, mais sachez que ce que nous allons découvrir implique aussi un Monde Extérieur plus complexe, plus mystérieux que ce que nous croyons savoir.

 

Les corps humains

 

L’humain est composé de sept corps différents, de plus en plus subtils et volatiles à mesure qu’on s’éloigne du corps physique. A l’instar d’une poupée russe, il possède un corps physique, sous un corps éthérique, sous un corps astral, sous un corps mental ; puis un corps causal, au dessus un corps bouddhique et un corps atmique englobant le tout. Chaque corps possède sa propre conscience en accord avec le plan dans lequel il évolue et c’est en canalisant les différents « nous » à divers degrés que nous formons notre personnalité exprimée dans la vie de tous les jours.
Ces différents corps nous dotent d’un réseau d’énergie allant jusqu’à 30 mètres de distance autour de nous !

L’être humain a besoin d’énergie pour vivre, et que cette énergie circule de manière convenable pour qu’il soit en bonne santé. Nous avons la possibilité d’élever le taux vibratoire de notre corps en s’adonnant à certaines pratiques ou en changeant notre mode de vie.

 

Le Corps physique

 

C’est le siège de notre incarnation, le point d’ancrage des autres corps. Le Temple que nous avons choisi d’habiter.

La matière est une concentration d’énergie plus dense, ainsi le corps physique est le corps le plus « lourd ». Cela implique qu’il faut faire de gros efforts pour le bouger, l’affecter ; encore qu’un corps est bien fragile en comparaison d’autres matériaux physiques.

Lorsque nous avons des blocages ou des déséquilibres sur les autres corps pendant de trop longues périodes, l’énergie qui ne circule pas bien va finir par créer une maladie. Cela veut aussi dire qu’une maladie a toujours des causes émotionnelles et mentales, venant de notre incarnation ou de précédentes. Cela veut aussi dire que pour soigner la cause d’une maladie, il est préférable de rechercher ses origines sur les autres corps.

 

Pour prendre soin du Corps physique, il faut :

  • Respecter son besoin de repos.
  • Eviter les excès.
  • Boire beaucoup d’eau.
  • Manger le plus sain possible (bio, 1 viande et 2 poissons par semaine).
  • Pratiquer l’ancrage : se concentrer sur le moment présent, sur ses sensations, son ressenti.
  • Faire de l’exercice.

 

En plus des pratiques précédentes, pour maîtriser son corps physique nous pouvons :

  • Éviter tout contact avec des produits trop chimiques.
  • Méditer en pleine conscience.
  • Utiliser des techniques de respirations.
  • Jeûner de temps à autre.

 

Le Corps éthérique

 

Aussi nommé le corps vital, le premier corps subtil et le point de relais entre le corps physique et les autres corps subtils. Il contribue à nourrir d’énergie le corps physique et ne peut pas s’en détacher de notre vivant. Il a aussi un rôle de protection lorsque nos autres corps sont absents lors des rêves et voyages astraux. Le corps éthérique est le plus facile à ressentir car c’est le plus dense. Il a la caractéristique de se contracter lorsque nous sommes dans le mal-être ou en contact avec un événement négatif, et de se dilater à l’inverse dans le bien-être. Les initiés s’en servent donc pour évaluer le monde invisible.

 

Les blocages énergétiques se localisent en dernier lieu sur ce corps après avoir retranscrit la mauvaise circulation des six autres, c’est pourquoi les différentes pratiques holistiques agissent sur lui pour soigner ou prévenir les maladies.

 

Pour prendre soin du Corps éthérique, il suffit de :

  • Prendre soin de tous les autres corps.

 

En plus des pratiques discutées dans cet article, pour aller plus loin nous pouvons :

  • Méditer sur le corps vital et les différents centres d’énergie comme les chakras. Mais toute sorte de méditation convient.
  • S’entraîner à observer et ressentir les corps éthériques des autres.

 

 

Petite expérience : Levez vos deux mains et placez-les face à face avec un écart de 30 cm environ. Concentrez-vous sur votre ressenti, votre sens du toucher sur les paumes de vos mains. Vous pouvez fermer les yeux si vous le préférez. Lentement, rapprochez vos mains l’une de l’autre. Lorsque vous sentirez une chaleur, des picotements ou une autre sensation nouvelle (variable selon les personnes). Vous pouvez jouer avec l’écart entre vos mains jusqu’à ce que vous soyez à l’aise avec cette sensation. Bougez ensuite vos mains de haut en bas comme si vous les frottiez pour les réchauffer mais en gardant l’écart qui vous donne le plus de sensations.

Aussi simplement que ça, vous venez de ressentir votre corps éthérique. Si vous avez du mal à le ressentir, prenez une grande inspiration, détendez-vous. Demandez à l’Univers, vos guides, vos protecteurs, à qui vous le désirez de vous aider puis recommencez.

 

Les autres corps de manière similaire peuvent être raffinés et soignés pour nous permettre d’exprimer notre plein potentiel et qui nous sommes vraiment mais nous l’aborderons plus tard et de manière différente. Il est un peu tôt pour en parler pour l’instant.

Nous allons simplement dire que le corps astral est le siège des émotions, le corps mental celui des pensées, le corps causal est lié à notre mission de vie et notre karma ; le corps bouddhique est le siège du supra-mental et le corps atmique ou divin est notre connexion à la Source.

 

Nos capacités psychiques

 

Plus le taux vibratoire est élevé, et plus l’humain est sensible à l’invisible, au subtil, car il se rapproche de leurs fréquences. Et cela va se traduire par des capacités que nous possédons tous sous notre vie entière de conditionnement.
Les enfants d’ailleurs sont pour la plupart plus connectés à ses capacités que la majorité des adultes.

 

  • Empathie : C’est notre capacité à nous mettre à la place des autres, à éprouver de la compassion et même de l’amour envers son prochain. Cela peut aussi être une conséquence de l’hypersensibilité : être sensible aux émotions autour de soi. Cette capacité commune à tous les êtres vivants s’accentue à mesure de notre évolution spirituelle.
  • Intuition : l’intuition est la capacité à recevoir des informations de manière spontanée. Elles sont en partie des idées que nos corps subtils ou des présences vont insuffler dans notre conscience de tous les jours.
    • Clair savoir ou la clair cognition est une des manifestations de l’intuition ainsi que les souvenirs de nos vies antérieures. C’est cette sensation que nous connaissons déjà quelque chose alors que nous ne l’avons jamais rencontré auparavant : réponse à une question, un concept, ou même une personne.
  • Clair ressenti : notre capacité à ressentir les énergies par le toucher. Généralement il se base sur le plan éthérique car c’est l’énergie subtile la plus dense. La sensation de toucher varie d’une personne à l’autre : chaleur, picotement, froid, courant d’air… Pour ceux qui se sont prêtés au jeu de l’expérience plus haut, vous avez vécu votre première expérience de clair ressenti.
  • Clair audience : la capacité d’entendre des bruits et sons d’autres plans comme avec nos oreilles physiques.
  • Télépathie : capacité à transmettre d’esprit à esprit des sons, des images, des pensées et des ressentis.
  • Clair voyance : la capacité de voir sans les yeux, au-delà de notre vue physique, sans barrière de temps de dimension ni d’espace.
  • Voyage astral : Notre capacité à voyager hors de notre corps via notre corps astral (qui lui donne son nom) vers d’autres dimensions. En réalité, nous faisons tous des voyages astraux tous les soirs lorsque nous dormons.
    • Rêve lucide : Un niveau plus simple que le voyage astral, c’est notre capacité à faire un rêve conscient. Pendant le rêve prendre conscience d’être en train de rêver ce qui nous permet d’en prendre le contrôle. Vous n’imaginez pas la sensation de liberté et de joie de cette expérience.

Selon les auteurs et les spécialistes, ces capacités varient mais beaucoup de points sont communs. Comme toujours, je vous invite à vous faire votre propre avis et votre propre expérience sur ces capacités, si ce n’est en les développant vous-même, en rencontrant des personnes qui les ont développés.

 

J’espère que cet article vous aura plu !

Si jamais l’envie vous prend de nous soutenir pour que nous continuons à sortir des articles et développer notre activité, vous pouvez le faire sur notre page Tipeee.

Aussi, je vous invite comme toujours à laisser des commentaires et à partager l’article sur les réseaux sociaux.

Namasté 🙂

Flavien M.

 

 

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *